Global Game Jam 2017 – « Waves » – Partie 1 – DAY ONE

https-%2f%2fcdn-evbuc-com%2fimages%2f25886105%2f186607070307%2f1%2foriginal

http://globalgamejam.org/

Coucou les gens, on se retrouve pour un dossier en quatre parties (ouais rien que ça, j’suis CHAUD !) sur ma première expérience  (brève, mais intense) d’une Global Game Jam !

Dans la première partie je vous parlerais de mon expérience en général, du déroulement de la GGJ2017 lors de ma première journée (sur 3) et de mes impressions.

Les deux parties suivantes consisteront globalement à narrer mon expérience sur les 2 jours suivants (Samedi et Dimanche 21 et 22 Janvier).

La dernière partie, qui sera postée un peu plus tard, sera un Post-Mortem sur notre jeu (même si je bosse encore dessus de temps en temps… globalement quand je ne prépare pas le concours pour l’Enjmin ou mes 15000 autres projets pour le master que je fais actuellement x) ). Mais qu’est-ce qu’un « Post-Mortem » vous demandez vous surement ? Bah ça vous le saurez en lisant ce fameux article (qui paraîtra probablement la semaine prochaine 😉 )

 

« Global Game quoi ??? »

dfnwmcn

Okay, déjà décortiquons le mot :

Global = … global, mondial

Game = Jeu

Jam = à la base Confiture mais c’est un terme qui provient du Jazz :

Une jam session (littéralement « séance d’improvisation » en anglais) ou un « bœuf » est une séance musicale improvisée, basée sur des standards lorsqu’il s’agit de jazz et à laquelle peuvent se joindre différents musiciens. On dit alors que l’on fait une « jam ».

On peut donc considérer une Game Jam comme une improvisation de création de jeu avec divers participants très hétéroclites dans un temps très court ( généralement entre 24 et 72 heures ) !

Et donc la Global Game Jam, correspond à une Game Jam répartie dans le monde entier… c’est-à-dire qu’au même moment (enfin presque, à cause du décalage horaire) pleins de gens du monde entier participent au même événement !

 

 

La Global Game Jam (GGJ) est un événement annuel organisée à travers le monde entier, qui se déroule généralement mi-janvier.

Le but : Mélanger des éléments de créativité, collaboration et d’expérimentation dans le domaine des jeux-vidéos.

Sur chacun des sites participants à la GGJ (ouais Global Game Jam c’est long à écrire vous m’en voudrez pas si je simplifie en GGJ, hein ? HEIIIIN ?!) , les participants  se réunissent pour développer des idées, former des petits groupe et créer des jeux originaux, inventifs (ou pas) et les présentent à leurs pairs et à la communauté, tout cela en un temps limité (généralement 48h non stop de dev’ sur un seul week-end).

A titre d’exemple, en Janvier 2014, la GGJ a vu se créer des équipes sur 485 sites à travers le monde, dans 73 pays participants et dont 4286 jeux ont vus le jour en l’espace d’un week-end.

Pour en savoir plus sur la GGJ n’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site !

http://globalgamejam.org/

giphy-1

Les participants d’une Global Game Jam sont de niveaux très variés et dans des spécialités très différentes. Tout le monde peut participer à une GGJ, que vous soyez un dev’ professionnel dans le domaine des jeux-vidéos, un artiste, ou un designer, que la création d’un jeu soit juste un de vos hobby ou même juste si vous voulez découvrir un peu l’envers du décors sur la création d’un jeu sans rien connaître, absolument TOUT LE MONDE peut participer 🙂.

La seule contrainte c’est d’être passionné de jeux-vidéos !

« Okay, tout ça c’est très bien mais comment ça se passe une Jam alors, concrètement  ? »

Une fois que la jam commence, les participants reçoivent un thème imposé (cette année : « Waves », les vagues/ondes/coucou). Une fois le thème annoncé, les participants doivent trouver des idées et les « pitcher » aux uns et aux autres.

 

PITCH ?

 

736450

Okay, okay, blague pauvre en calories humour, je l’avoue…

Le but du pitch c’est de présenter les idées que vous avez eu pendant votre session de brainstorming et de donner envie aux autres de rejoindre VOTRE projet !

we_need_you_masters_swimmers_news
Toi ! Oui, toi là qui bouffe son sandwich ! J’ai besoin de TOI pour mon jeu ! Alors dépêche toi de finir de bouffer, on a du pain sur la planche ! T’as compris ? DU PAIN !!!

Et une fois les groupes formés, une autre session de brainstorming prend place (après la présentation des membres du groupe, of course)  et puis 24h ou 48h ou 72h plus tard : POUF  ça fais des chocapics !  un jeu apparaît !

PS : Dans cet article il est à noter que je ne parle que de la GGJ, mais qu’il existe pleins d’autres types de Game Jam avec chacune son règlement particulier (les Ludum Dare, les GJ où tu dois te faire un jeu en 4 jours avec un jeu codé en full compilateur… <FUN/20>, etc… si ça vous intéresse, je vous laisse vous renseigner sur les événements organisés près de chez vous 😉 , tenez, voici un site pour vous aider si vous les souhaitez : http://www.indiegamejams.com/ ).

 

« Ah d’accord… et toi, ça s’est passé comment  ? »

Vraiment ? Is this real life ? Ça t’intéresse VRAIMENT ? Oh mon Dieu, RELEASE THE KRAKEN !

(attention ce qui va suivre est un énorme pavé pas très intéressant, merci pour votre considération, il y a un buffet à volonté à la fin de la présentation) :

release-the-kraken-gif

 

VENDREDI – 20 JANVIER 2017

DAWN OF THE FIRST DAY – 72 HOURS REMAIN !

dawn_of_the_first_day_by_thelimomon-d7ldiip
En vrai on avait pas 72 heures mais plus un truc genre 50 heures restantes, mais bon la flemme de retoucher ce screen de Majora’s Mask juste pour vos beaux yeux… oui je suis un flemmard patenté !

Tout commença un beau matin beau Vendredi après-midi de janvier, le 20 pour être plus précis.

Suite à une sévère gueule de bois, après avoir fêté la veille la fin des partiels avec les étudiants du M1 de l’Enjmin (Ecole Nationale du Jeu et des Médias Interactifs Numériques du Cnam, à Angoulême); on commence donc à se mettre en route avec une amie en M1 qui m’héberge pour le week-end et ses colocs qui sont aussi en M1 (et avec qui on a un peu arrosé la soirée x) ) .

wp_20170121_09_35_57_pro
Ah, Angoulême, ville du Festival de la BD, toi et tes pentes très… pentues ;__;

Direction ? L’Enjmin pardi !

Tous les ans l’Enjmin organise différentes Game Jam, et plus particulièrement la GGJ, raison de ma présence à Angoulême, en tant que spé : Programmeur.

On arrive donc vers 16h, histoire de récupérer notre badge (un autocollant avec notre nom et prénom, le terme prête à confusion mais vous imaginez pas non plus un dispositif de fou furieux x) ) et les tickets repas pour le week-end complet.

Oui, vous avez bien lu, les repas sont fournis…. GRATUITEMENT… Et je rappelle pour ceux qui ne sont pas au courant qu’il suffisait de s’inscrire GRATUITEMENT sur une liste de demande de participation auprès de l’Enjmin.

Du coup les seuls frais à votre charge sont les frais de déplacement jusqu’à Angoulême (parce que si t’es un vrai tu dors sur place dans les salles aménagées spécialement pour la GGJ … mais du coup je suis pas un vrai et j’ai eu la chance d’être hébergé par mon amie et ses colocs  x) ).

Bref ! Une fois les formalités de récupération du badge et des tickets passées on se rend compte avec mon amie et ses colocs que l’heure de la conférence de présentation et d’ouverture de la GGJ c’est dans encore plus d’une heure.

L’occasion pour moi de visiter un peu plus l’Enjmin qui a des locaux… ma foi fort intéressants ! Bon, okay, j’avoue c’est LA MEGA CLASSE OMFG….

wp_20170121_09_54_19_pro
A gauche, les salles réservées pour la GGJ + la salle où l’on pouvait récupérer nos repas, à droite au dernier étage, les « box » réservés aux groupes de projets de jeux des M2… oui, toute la partie en haut à droite de la photo est réservée aux M2 avec un matos de folie :O… La sorte de cylindre au milieu est un escalier qui contient aussi des toilettes et des douches, et une photocopieuse en plein milieu… voilà voilà :O

C’est aussi l’occasion pour moi de croiser un de mes potes de DUT qui est en M2 en Game Design et de le voir avec d’autres M2 en pleines réflexions philosophiques sur le sens de la vie et sur leur avancement dans leur projet…*kof kof, nan j’déconne ils jouaient à Rock Band et les « Sondiés » (surnom de l’Enjmin donné aux Sound Designers) mettaient la raclée aux autres dev’ xD )*.

wp_20170120_19_33_01_pro
Oui, ils ont une salle où ils peuvent jouer à Rock Band et prendre à bouffer à volonté en mettant de la thune dans des petits verres en plastique… le rêve quoi !

Puis viens l’heure d’assister au lancement officiel de la GGJ2017, on se réunit donc dans l’Amphithéâtre pour assister à une présentation du déroulement des prochains jours, avec planning et description des modalités de rendu de nos jeux.

wp_20170120_17_07_19_pro
On ne dirait pas comme ça, mais en fait tu vas littéralement vivre 2 jours non stop dans le bâtiment, Welcome to the jungle !

 

S’ensuit une succession de vidéos pour faire monter la sauce, parmi lesquelles celle des vidéastes de chez Extra Credits, vraiment excellente :

 

 

Et enfin le thème de la GGJ de cette année est annoncée :

 

THEME : WAVES 

OKAYYYYY , Allez salut ! C’était sympa, au revoir !

Ma tête :

giphy-2

Ma première réaction : « OH BORDEL MAIS JE SUIS A CHIER DANS LA PROG DE PHYSIQUE DES ONDES,… DE LA PHYSIQUE TOUT COURT EN FAIT OH BORDEL, OH BORDEL, COMMENT JE VAIS FAIRE ? xD  »

Ma deuxième réaction : « Bon, comment ça se passe pour les autres ? »

giphy-3
Littéralement le visage de tout le monde dans l’amphi…

(le titre de cette musique me fait toujours autant mourir de rire, merci le Japon…)

Une fois la vidéo de la Keynote (présentation) passée, on est invités à réfléchir de 18h30~ à 20h sur des idées de pitch à partir du thème « Waves » (cf. mon explication sur les pitchs un peu plus haut).

J’essaie alors de me mêler à la furie créatrice ambiante mais la salle de brainstorming (qui n’est donc pas l’amphi vu qu’on venait d’en sortir) est COMPLÈTEMENT BLINDÉE de monde, impossible de s’asseoir. J’essaie d’écouter par ci, par là des bribes d’idées, les miennes étant finalement assez ridicules (une idée de chauve-souris dans un niveau complètement noir et qui doit émettre des ultra sons pour naviguer dans le niveau me vient mais c’est pas très original, voire même pas du tout et puis j’ai du mal à trouver le jeu fun même dans mes pensées… <__<).

Je commence à prendre un peu peur de la tâche en tant que programmeur… déjà réussir à avoir une idée qui me paraisse intéressante, puis fun, puis dont la mise en code serait faisable… etc…

Au bout d’une demie-heure debout dans un brouhaha de folie sans avoir réussi à me fixer à l’un des nombreux groupes de brainstorming, et un peu étourdi (je rappelle aussi que la veille on avait pris une bonne cuite x) ) je décide d’aller dans la salle où mon ami de DUT jouait à Rock Band, salle dans laquelle je retrouve l’amie qui me loge (complètement défoncée par la fatigue à cause de la veille) avec son petit ami (qui participe aussi à la GGJ en tant que graphiste), et qui en ont clairement rien à foutre de chercher une idée en rapport avec le thème, mais profitent des 2 heures de brainstorming pour se reposer sur un divan (ouais, comme ça OKLM). Je leur demande si ils ont des idées, ce à quoi elle (mon amie, ofc) me répond :

200_s
Traduction : « Je suis chef de projet, c’est aux Game Designers de trouver des idées, moi je sers juste à fouetter les gens et leur botter le cul ! … et apporter les croissants aussi… »

Au cas où personne n’aurait d’idées qui nous conviennent, on fini quand même par trouver une idée assez fun, dans laquelle on incarnerais l’arche de Noé NUMBER 2 (celle qui contenait les dinosaures 😉 ) perdue dans l’océan en plein milieu d’une tempête de météorites, et on devrait toucher l’écran  pour créer des vagues qui font bouger le bateau sur l’écran pour lui faire éviter les météorites et ainsi empêcher les dinosaures de disparaître.

Anyway, peu de temps après qu’on ait enfin fixé l’idée, on se décide à ne la présenter que si aucune des autres idées présentées lors des pitchs ne nous intéressent, puis on se rend à nouveau dans l’amphithéâtre pour assister à ces fameux pitchs.

wp_20170120_20_44_51_pro
La ronde des présentations d’idées de jeux en rapport avec le thème commence.

Au fur et à mesure de la présentation des idées des autres je me rends compte que je suis entouré de gens vraiment super doués, en seulement quelques petites heures ils proposent des idées super fun et originales, qui contournent très habilement la « contrainte » du thème et qui donnent vraiment envie de participer à leur projets.

Je fini par comprendre que le thème était plus une suggestion, une règle que l’on doit essayer de contourner le plus habilement possible pour nous permettre de proposer des choses auxquels on n’aurait pas pensé sans cette « limite de l’esprit »… oh puté je viens de m’écouter parler, c’est beau ce que je dis… mais un peu con aussi x).

Je n’ai pas tout retenu des idées de tout le monde, malheureusement (j’suis con j’ai pas pensé à prendre des notes pour rédiger cet articles, damn ;__;).

Bon okay, après je mentirais si je disais que toutes les idées m’intéressaient, mais plus de 90% étaient vraiment fun juste en écoutant les personnes présenter leurs projets et il y a eu pas mal de gros fou rires 🙂 .

Parmi les idées qui m’ont beaucoup plu et dont je me souviens :

  • On doit se faire cuire un œuf grâce aux ondes émises par notre téléphone en recevant un appel de notre belle-mère. J’ai littéralement pleuré de rire à la présentation, c’était super drôle.
  • Une princesse qui fait coucou à la foule et qui doit adapter son signe de la main en fonction du public. « Par exemple faire un signe de métalleux quand t’assistes à un enterrement ça la fout mal » x)… EXCELLENT !
  • On s’est tous déjà fait chier suffisamment pour observer/contempler les lignes électriques quand on était dans notre train, et à s’imaginer un petit bonhomme qui marche sur les lignes avec nos doigts (si tu l’as pas fait c’est pire que pas avoir une rolex avant 50 ans, là t’as vraiment raté ta vie mon gars (ou fille) è__é !). Ben là l’idée c’est que le bonhomme doit surfer sur les lignes électriques pour motiver les passagers du train à pédaler (ouais, parce qu’en fait, c’est toi qui fais pédaler ton train, ça explique les retards de la SNCF). J’ai adhéré au concept, déjà parce que oui, moi aussi je faisais ça avec mes doigts quand je me faisais chier, et oui je fais aussi partie de ces gens qui préféraient pédaler pour faire avancer le train si ça pouvait leur éviter de mettre 10h pour faire 250km à cause des grèves de la SNCF tous les 2 jours… (histoire véridique pour les 10h)…
  • Un robot qui reçoit des informations par le biais d’un récepteur qui émet des ondes, mais du coup le temps que l’onde se propage au robot, il y a un délai, du coup il faudra réfléchir avant d’envoyer les ondes pour qu’il puisse éviter des obstacles, et projectiles ennemis, etc… J’étais vachement hype par ce thème, mais justement je trouvais ça un peu dur de gérer les ondes en prog, donc même si l’idée me plaisait et comme c’était ma première GGJ j’ai pas osé postuler pour le projet.
  • Un Dating Sim avec un pendule de Newton + le ccncept du téléphone Arabe, on incarne la première boule toute à gauche du pendule de Newton qui doit sortir avec la dernière boule toute à droite du pendule. Sauf qu’entre temps il y a des intermédiaires qui vont mal propager le message et donc il faudra connaître les transformation de ton message par les boules intermédiaires pour que ton message arrive correctement à ta dulcinée… Chaud à expliquer mais le concept est simple et super fun. Et puis le téléphone arabe j’ai toujours aimé ce concept depuis que j’étais gosse en centres de loisirs x).

Et pleins d’autres idées dont je ne me rappelle pas malheureusement :/

Anyway, une fois les pitchs présentés (il y en a eu à peu près une vingtaine !!!), on commençait tous à avoir bien la dalle, ce fut donc l’heure de grailler en entendant les gens qui avaient pitchés essayer de haranguer les chalands qui faisaient la queue pour récupérer le saint Graal (une quiche/ou un sandwich, une banane/ou pomme/ou orange, une bouteille d’eau et un spéculos).

Quand soudain, j’ai vu la chose la plus WTF jusqu’à présent dans la GGJ... un comparse programmeur en M1 à l’Enjmin (et qui m’a donc piqué ma place au concours l’année dernière ;__;)  avec qui j’avais sympathisé la veille (vous vous rappelez ? la cuite, tout ça tout ça…)… qui s’était vêtu d’une cape… ayant le motif de la Bretagne… Super Breton, en somme.

Un peu choqué, et en train de manger ma quiche… (en gros je ressemblais un peu à ça 🙂

1454079299-200-1

Marie, la personne qui faisais le pitch du surfer sur les lignes électriques pour motiver les passagers du train surprend mon regard vide (alcool la veille, + il se fait tard + WTF SUPER BRETON ?, tout ça tout ça, etc…) sur son comparse Super Breton… et c’était fini, POUF, ni vu ni connu, je me retrouve dans une salle habituellement réservée aux Graphistes, en compagnie de Super Breton (qui s’appelle Thibault), ainsi que deux filles en plus de Marie (« Sondié »/Chef de projet), Loriane (Ergonome / User Experience / UX) et Julie (Graphiste) qui avaient rejoint le groupe avant moi et étaient déjà installées :).

Et à part nous 5, personne d’autre… La salle pour nous tout seul (avec des illustrations de concepts arts super stylés sur les murs :O ) : LA CLASSE.

J’installe mon PC, et mes affaires et vais aller prévenir mon amie qui me fournit le logis le week-end que j’ai été harangué par un autre groupe et lui demande si ça ne la dérange pas que je fasse la GGJ avec un autre groupe, puis après avoir eu son accord et pris un petit café (oh oui, le premier d’une LOOOOOONGUE lignée) je retourne dans la salle « secrète » (Vraiment, il y avait la place pour au moins un autre groupe mais bon finalement personne d’autre est venu s’installer avec nous de tout le week-end x) ).

A mon retour, Marie avait recruté le dernier membre : Victor, un autre programmeur.

Et nous voilà partis pour une folle aventure de 45 heures de développement d’un jeu-vidéo qui (ne) révolutionnera (pas) LE MONDE !

Et ouais, pouf, la journée est pas finie mais je finis quand même par un cliffhanger cette première partie de mon dossier sur la Global Game Jam 2017 parce qu’il est 1h30 du mat’ et que j’ai cours dans 6h30… omfg.

La partie 2 : DAY TWO – 48 HOURS REMAIN, sortira demain 😉 !

 

Pour vous faire patienter écoutez en boucles ces 2 superbes musiques de Berserk (aucun rapport avec la GGJ mais j’ai écouté les OST pendant la rédaction de CET ENORME PAVE !!!)

 


7 réflexions sur “Global Game Jam 2017 – « Waves » – Partie 1 – DAY ONE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s