RETOUR + Jojo’s Bizarre Adventure COMPLETE COLLECTION

Yosha !

Désolé pour la petite attente, je sais bien que j’avais dit début de mois mais finalement j’écrit cet article fin Septembre… enfin bon on va pas chipoter pour 2 semaines…

Quoi ?…

Pourquoi vous me regardez comme ça ?

J’ai un bouton plus rouge que les autres ?

QUEWOUUUUUUUUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAAAH ???

1 an sans nouvelles ? Mais de quoi vous parlez ?

Mais vous voyez bien que le dernier post date uniquement du mois d’Août je ne vois absolument pas de quoi vous parlez ?

retourotakutrone-copie-1.jpg

NANIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ??

302761_4064601088820_877951066_n.jpg

{« Ce goût, Batora07, c’est le goût d’un LÂCHE !!!!! » DODODODODODO *ceci est une tentative d’onomatopée japonaise*}

 

 

*****

Bref après cette introduction du plus mauvais goût possible, petites explications sur le pourquoi du comment :

Parce que !

Maintenant que j’ai fini de m’expliquer, passons au programme : Comme vous vous en doutez, en un an j’ai zappé les dossiers que j’avais prévu de faire, me suis tourné vers de nouveaux horizons et ouvert a des choses nouvelles, comme le cinéma par exemple.

D’ailleurs pour celles-et-ceux qui ne seraient pas encore au courant je suis en tête d’affiche d’un court-métrage très sympathique que nous avons pris quelques mois a faire sur nos heures perdues et dont je suis assez fier, allez ici pour le découvrir (et pensez a mettre un casque le son est assez dégueulasse faute d’avoir eu accès aux salles de mixage de notre IUT):

(pour info, moi c’est la « gâchette » :D)

1003919_631186340259821_1932678736_n.jpg

Enfin bon j’en reparlerai bientôt pour le moment on va parler SERIOUS BUSINESS, en un an j’ai découvert pas mal de choses et enfin pu terminer la saga The Witcher (en roman et jeux-vidéos), qui fera l’objet d’un prochain article, et ça c’est PROMIS ! Mais cette fois-ci nous nous pencherons sur une série que je connais depuis belle lurette (mes débuts dans le monde du manga) mais à laquelle je n’avais jamais pu mettre la main sur un seul tome de manga auparavant. La sortie de l’anime en octobre de l’année dernière fut un grand bouleversement dans ma courte vie d’otaku… Depuis je ne parle,vis,bois,mange,et ne dors qu’en pensant à cette série…

Je préfère lancer un petit avertissement avant qu’on commence car une fois lancé dedans, impossible de s’en sortir, un peu comme One Piece si vous voyez où je veux en venir… Non ? Pas grave, votre portefeuille ne va pas tarder a se faire la malle d’ici quelques minutes. AH AU FAIT, une fois lu cet article vous ne pourrez plus jamais lire un manga de la même façon, donc si vous êtes fan de Naruto ou Bleach passez le chemin,sinon vous allez organiser un autodafé sur vos anciens mangas (BLAGUE, sérieusement lisez quand même, au moins pour votre culture générale des mangas 🙂 ).

Et comme la « petite » introduction a pu vous l’indiquer… ou si vous avez triché en lisant le titre de l’article (un jour, des gens vont venir chez vous et tout casser parce que vous avez triché ! C’est ce que l’on appelle le Karma… =__= »):

NOUS ALLONS PARLER DE JOJO’S BIZARRE ADVENTURE !!

(pourquoi en rose ? shut up ! I’m Fabulous ! that’s why !)

Let’s BANG !

******************************************************************

JOJO’s BIZARRE ADVENTURE

COMPLETE COLLECTION

== JOJO NO KIMIYO NA BOKEN ==

-Jojo a GOGO !-

 

525021JoJoBizarre adventure Banniere (1)

******************************************************************

PARTIE 1 : GENESE

(/! Compte tenu de la tâche importante qui m’incombe, je n’hésiterais pas a pomper quelques articles wikipédia qui font plaisir et certains passages du site français JJBA fr, pas de panique pour les auteurs, je créditerais tout ça dans une grosse partie REFERENCE en fin de dossier 😉 Merci a vous et bonne lecture /!)

Il était une fois, au Japon,un jeune mangaka qui venait de percer dans le monde du manga grâce à sa première création : Baoh.

Baoh_WJ_issue_1.jpg

Edité de 1984 à 1985, le manga sort en 2 tomes et fut présenté dans le prestigieux Weekly Shonen Jump (Naruto, Bleach,etc…)

Hirohiko Araki, de son p’tit nom voit donc sa série se conclure et doit vite trouver une autre idée sous peine de rejoindre la pelleté d’auteurs anonyme rejetés par le magazine au bout d’une oeuvre de la Shonen Jump… Le monde du manga est impitoyable et pour se démarquer il faut avoir des ballz et du talent.

tumblr_mraupaIAje1so49lro1_400.jpg

On est alors en 1987, et Hiohiko Araki va bientôt déchirer les bases du Shonen Jump tel qu’il l’est depuis sa création pour fonder de nouvelles bases. Les bases du manga tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Pour remettre les choses dans leur contexte, un import massif de produits étrangers affluent comme jamais auparavant au Japon, les films américains de Stallone, Mad Max, les groupes de Rock anglais et américain, la littérature aussi. Les japonais découvrent cette culture, et certains modèlent leur imaginaire à partir de cela, ce fut le cas de Buronson et Tetsuo Hara auteurs du très célèbre Hokuto No Ken inspirés par Mad Max.

Inspiré par cet imaginaire venu d’ailleurs, et passioné par Hokuto no Ken, Hirohiko Araki malgré un trait TRES rapproché de celui de Hokuto no Ken décide d’innover en proposant une histoire incongrue dans un magazine de prépublication japonais (et en 1987 en plus), jugez plutôt :

Angleterre Victorienne, fin du XIXè siècle : Un jeune aristocrate anglais a qui la vie sourie et qui semble promis a un avenir brillant entre en compétition avec un jeune homme de basse extraction qui devient du jour au lendemain son frère adoptif… et qui s’est juré de faire de sa vie un enfer !

JOJO-v01-frontcover.jpg

Voici donc les prémices d’un manga toujours en cours de parution et avec plus d’une centaine de volumes à son actif (108 tomes au moment de la rédaction du dossier)!

Mais imaginez un peu la tête des jeunes japonais découvrant cette histoire fraticide qui va VIIIIIIIITE partir en gros live des familles : en effet, le nom de la série Jojo no kimiyo na boken (traduit par Jojo’s Bizarre Adventure en occident) n’est pas anodin.

Tout d’abord, décryptons le titre de la série : Jojo, pourquoi jojo ?

Jojo est la contraction du nom de famille du héros: Joestar et de son prénom : Jonathan. Le héros étant appelé Jojo par ses camarades pour se moquer de lui.

JonathanJoestar.jpg

Ensuite, Bizarre Adventure ? Pourquoi ? En soit, la descente aux enfers de Jonathan n’est pas si bizarre que cela dans les 2 premiers volumes… mais voilà, Dio (car tel est le nom du rival de Jonathan) découvre dans la demeure des Joestar un masque de pierre mystérieux accroché sur l’un des murs de l’entrée.

Dio 4

Suite à une altercation entre Jonathan et Dio après un coup fourré de ce dernier, une giclure de sang est projetée sur le masque de pierre qui semble interragir a son contact et chute sur le sol. Seul Dio semble l’avoir remarqué, mais Jonathan l’a en réalité également remarqué. Bien des années après, Dio et Jonathan ont semble-t’il fait la paix.

Mais en apparence seulement car si Jonathan fait bel et bien confiance a Dio, celui-ci ne cherche qu’une chose… tourmenter Jojo jusqu’à sa perte.

Ainsi il pénètre dans le bureau de Jonathan et découvre un carnet rempli de notes sur le masque de pierre. Il comprend d’après les notes que ce masque permet de débloquer des zones du cerveau jusqu’alors inutilisées et peut permettre à un humain d’accéder à un stade supérieur. Doutans sérieusement des notes de Jojo il récupère néanmoins le masque et sort un moment du manoir familial.

Alors qu’il est accosté par une bande d’ivrogne et est attaqué en pleine nuit, Dio tue le premier avec un sang froid à vous dresser les cheveux sur la tête, et fait une petite expérimentation sur le second, en effet il se sert du sang du premier ivrogne pour débloquer le masque de pierre et entarte le second ivrogne avec le masque ensanglanté :

Badumching_-_pie_in_the_face.png

(un peu comme ça en fait)

Après que le masque se soit activé sur le pauvre hère, des pics se plantent dans sa tête et laissent l’ivrogne pour mort. Alors que Dio ricane et commence à partir en réfléchissant déjà à un nouveau plan pour pourrir la vie de Jonathan, le masque se décroche du visage de l’ivrogne et celui se relève d’un bond, il titube jusqu’à Dio qui se retourne brusquemment et se fait éjecter violemment contre un mur, son bras cassé en un instant.

Et c’est LA que l’auteur dévoilà son génie au monde. D’une histoire à priori simple mais déjà passionante un revers scénaristique va constamment balayer nos croyances et attentes dans toutes les saisons de la série (car oui, la série est répartie en saisons ou « parties » mais j’y reviendrais) et c’est pour cela que l’on peut considérer la série comme magique mais aussi BIZARRE, car on ne s’attend jamais à ce qu’il va se produire sur la prochaine page.

Ainsi l’auteur introduit des vampires dans un monde où quelques pages auparavant on aurait jamais pensé en voir un seul. Alors que Dio est sur le point de se faire annihiler par le vampire ivrogne, le soleil se lève désintégrant l’horreur sur pattes devant les yeux effarés de Dio.

Ce dernier prépare donc un plan machiavélique qui aboutira au final à l’abandon de son humanité pour devenir l’un des méchants les plus classe de l’histoire du Manga (avec un grand M pour montrer que je parle de tout les mangas nyohoho :D).

Et je m’arrête ici pour la première partie présentant l’oeuvre telle qu’elle l’était en 1987.

Pour connaître la suite de la première partie, appelée aussi Phantom Blood, je vous suggère de regarder la série animé (je reviens dessus dans une partie un peu plus bas 🙂 ).

**********************************************************************************

PARTIE 2 : Les Arcs/Parties/Saisons = Concept Infini

otakuenfant.jpg

(cet enfant de 3 ans connais les 108 tomes par coeur -les scènes de gores lui ont quand même été censuré ^^, en tout cas je trouve cette image magique, quand on imagine que tout ces tomes (ou presque) c’est du JOJO ! O__O)

Comme je l’ai dit plus tôt, Araki est extrêmement influencé par la culture occidentale, à tel point que les premiers tomes de la série se déroulent en Angleterre et non au Japon comme le font la plupart des mangas (encore aujourd’hui).

Même si vous devez avoir l’impression que je vous ai spoilé une bonne partie de l’intrigue de Jojo il n’en est rien car je n’ai fait qu’effleurer les évènements se déroulant dans les 2 PREMIERS TOMES… vous vous souvenez certainement que j’ai dit un peu plus haut que la série comptait 108 tomes et ETAIS TOUJOURS EN COURS !?. Mais que ce fait-ce ? Comment diable une série qui se déroule dans les années 1890 peut-elle être toujours aussi populaire auprès d’un public différent et qui a changé de nombreuses fois au cours des 25 dernières années ? (1987 à nos jours).

La réponse ? DYNASTIE.

Si si… vous savez… le soap le plus long de l’histoire de la télévision.

Ou Amour Gloire et Beauté si vous voulez un autre exemple.

amourgloireetbeaute.jpg

Mais résumer Jojo en « C’est un amour gloire et beauté japonais » est non seulement ULTRAMEGAHARDCORMENTMEGASAURUSPONEYQUISEFACHE réducteur mais aussi très très imbécile de la part de cette personne.

D’une part parce que l’auteur lui-même avoue que la force et la faiblesse de sa série c’est qu’elle ne peut-être réduite en un mot ou une phrase. Là dessus les fans se mettent tous d’accord. Et ensuite… ben je vais l’expliquer plus en détail tout de suite :

Revenons à nos moutons car je n’ai toujours pas dit pourquoi j’ai osé faire cette référence et pourquoi je me suis moi-même insulté en me traitant d’imbécile 🙂

1233470_10151967134238969_901968518_n.jpg

En effet le petit résumé de la partie 1 correspond à l’histoire de Jonahtan Joestar… mais quelques tomes plus loin (environ 1 an après le premier chapitre) l’auteur a fait switcher l’histoire sur son petit-fils qui arrive a New-York, Etats-Unis d’Amérique…

Et là votre prochaine réplique sera : »Lol WHAAAAAAAAAAT ? C’est quoi ce délire ? » Ne vous inquiétez pas, ce fut pareil pour les japonais.

En effet l’auteur a imaginé le concept de Parties (aussi appelées Saisons ou Arcs selon les sites et les sources, je les appellerais indiféremment par l’un de ces termes).

Et a chaque partie son JoJo, toujours basé sur le même principe :

Jo = premières lettres du prénom du héros (ou alors selon sa prononciation)

Jo = premières lettres du nom du héros.

Mais a chaque partie SON JoJo et SON histoire TRES particuliere, mais petite restriction : CHAQUE JOJO EST RELIE A L’ANCIEN PAR LIEN FAMILIAL (soit ancêtre soit descendant de l’ancien ou fils caché, etc…).

Grosso modo comptez entre 12 et 20 tomes par partie, et au moins une bonne centaine de rebondissement INATTENDUS (mais genre VRAIMENT inattendus) par partie. Sachant que CHAQUE PARTIE A UNE CONCLUSION propre.

Ainsi même s’il y a 108 tomes finalement rares sont ceux qui les possédent tous ou qui ont lu l’intégralité de manière légale (*kof kof… je ne vois pas de quoi vous parlez*) ce qui n’empêche aucunement de pouvoir commencer la série par n’importe quelle partie.

J’ai pour ma part (après avoir regardé quelques épisodes de la série animée) commencé par la partie V : Vento Aureo (aussi nommée Golden Wind en France).

Et comme a chaque partie un thème bien distinct je vais faire un rapide flashback sur le premier paragraphe de cette deuxième partie :

« Comme je l’ai dit plus tôt, Araki est extrêmement influencé par la culture occidentale »

Araki est littéralement un morfale de mythologie et de culture Européenne. Il va dévorer des centaines de milliers de films, musiques et bouquins de notre culture et celà lui permet de rendre son oeuvre si unique.

Chaque partie correspond donc a un genre bien distinct de film que Araki adore :

PARTIE 1 : PHANTOM BLOOD

Part1logo.png

=> Genre : Films de série Z (Zombies, Vampire,trucs cheapos)+Epoque Victorienne

=> Héros : Jonathan Joestar

=> Nombre de tomes : 5

PARTIE 2 : BATTLE TENDANCY

Part2logo.png

=> Genre : Films d’aventures et Road-trip (par ex : Indianna Jones, Alan Quatermain)

=> Héros : Joseph Joestar

=> Nombre de tomes : 7

PARTIE 3 : STARDUST CRUSADER

Part3logo.png

 

=> Genre : Films d’aventures et Road-trip (par ex : Indianna Jones, Alan Quatermain) idem qu’avant mais avec plus de combats par tome.

=> Héros : Jotaro Kujo

=> Nombre de tomes : 16

PARTIE 4 : DIAMOND IS UNBREAKABLE

Part4logo.png

=> Genre : Thriller/Enquête + Vie lycéenne (par ex : Seven, etc…)

=> Héros : Josuke Higashikata

=> Nombre de tomes : 18

PARTIE 5 : GOLDEN WIND (‘VENTO AUREO’ en vo)

Part5logo.png

=> Genre : Films de Mafieux (Par exemple : Le Parrain, etc…)

=> Héros : Giorno Giovanna/Shiobana Haruno

=> Nombre de tomes : 17

PARTIE 6 : STONE OCEAN

Part6logo.png

=> Genre : Films carcéral (ex, les séries Prison Break et Oz)

=> Héroïne : Jolyne Cujoh

=> Nombre de tomes : 17

PARTIE 7 : STEEL BALL RUN (ma préférée <3)

Part7logo.png

=> Genre : Road Movie/Course de Cheval

(par ex:Le secret de Brockeback Mountain, Into The Wild, etc…)

=> Héros : Johnny Joestar

=> Nombre de tomes : 24

PARTIE 8 : JOJOLION

Part8logo.png

=> Genre : Film d’auteur / Thriller (?)

=> Héros : Josuke Higashikata (aussi appelé « Jo2uke »)

=> Nombre de tomes : 5 (en cours)

 
Globalement ce concept de parties permet de faire un récit infini, avec a chaque fois le descendant d’un héros d’une ancienne partie et le récit devient de plus en plus tentaculaire au fur et a mesure que la série continue sans pour autant être redondante ou incompréhensible, car comme une partie est relativement courte (moins de 20 tomes en moyenne), l’auteur à le temps de créer une nouvelle histoire à chaque partie, de la développer et de la conclure avec toujours une très grande satisfaction chez les fans (rares sont les fins de la série a avoir divisé les fans… exceptés la fin de la partie 6 sur laquelle je ne reviendrais pas).
Ainsi Hirohiko est probablement le seul mangaka a avoir recommencé 8 fois son manga et conclus convenablement 7 fois sa série… ce qui est rare chez les japonais (= toujours ou presque des fins décevantes aux mangas car ils ne savent pas comment conclure une série de 40 tomes par exemple).
Ici pas de problème, quand une partie de Jojo est finie on sait qu’une autre prendra sa place avec toujours de nouvelles péripéties et retournement incroyables … TO BE CONTINUED… :
JoJos-Bizarre-Adventure-2-8.jpg
***************************************************
!!!!!!!PARTIE 3 : Les STANDS = le vrai génie d’ARAKI !!!!!!!
1343073947133.jpg
Hirohiko Araki a longtemps réfléchi sur la représentation de force et de puissance dans ses 2 premières parties de la série, mais lassé des habituels « champs de force » à la super saiyan ou encore le cosmos présent dans de nombreux mangas, il s’est aussi penché sur la représentation de la magie dans l’imaginaire collectif. Ainsi instinctivement, tout le monde sait que la magie née d’une source invisible et que les effets se produisent en un claquement de doigt de la part du magicien.
Araki se pose alors une question à laquelle personne n’avait réfléchi auparavant… « Et si cette énergie qui produit la magie avait une forme distincte ? Si ce petit claquement de doigt anodin relevait en fait de manipulations complexes que le commun des mortels ne peuvent voir a posteriori mais uniquement a priori. On ne peut que voir l’effet de cette magie mais pas le déroulement et tout le processus qui entraînent cet effet… Et si j’inventais un concept qui nous permet de voir ce processus ? » (c’est globalement l’idée que Araki voulait retranscrire que j’ai mis entre guillemets, pas une citation directe).
jotarokujo2en9.gif
C’est ainsi que naissent les STANDS. Les Stands sont une représentation incorporelle invisible aux yeux des humains normaux et possédés par des « manieurs de stands » ou encore appelés « hôtes ». Seul un manieur de stand peut visualiser le stand d’un autre manieur. Par exemple si un manieur de stand « dit » (il contrôle mentalement son stand pas besoin de parler) a son stand de détruire un mur, le stand sortira du corps de son hôte tel un fantôme possédant un corps, puis ira envoyer son poing « fantomatique » pour détruire le mur.
Un manieur de stand verra très clairement la scène et pourra visualiser la représentation du « pouvoir » sous forme de personnage détruisant un mur avec son poing, tandis qu’un humain lambda verra une personne seule devant un mur avec une grosse explosion et un mur effondré quelques secondes plus tard et il pensera alors que ce qui vient de se produire est de la « magie ».
jotrao_kujo_and_star_platinum_by_anonymoussoup.png
LES REGLES DES STANDS
Il faut noter impérativement que un manieur de stand ne peut contrôler QU’UN SEUL STAND, de plus quand un stand se fait blesser, son hôte reçoit les même dégâts que le stand blessé. Et si un manieur de stand meurt, son stand meurt aussi. Donc si un stand est détruit, le manieur meurt également.
Il existe également une règle que peu de personnes connaissent : Tout manieur de stand sera amené dans sa vie à croiser d’autres manieurs de stand, en effet la DESTINEE fait se rapprocher les manieurs de stands tels des aimants. Et bien souvent, on ne peut savoir si le manieur de stand en face de nous est un ennemi ou un allié.
Le lecteur découvre donc ce concept formidable et purement génialissime lors des premières pages de la Partie 3 : Stardust Crusaders en même temps que Jotaro Kujo, jeune homme qui se fait volontairement enfermer en prison car il se croit possédé par un esprit maléfique (qui n’est en réalité que son stand).
Il faut noter que ces règles sont strictes et s’appliquent à TOUS les manieurs de stands de TOUTES les parties suivantes (car à partir de Stardust Crusaders quasiment tous les ennemis seront des manieurs de stand).
Même si le concept est totalement énorme (et fera obligatoirement penser a Persona pour les connaisseurs_____ normal vu que Persona s’est contenté de copier coller le concept mais je reviendrais là-dessus dans une partie « Références et Influences ») cela n’empêche pas Araki de plomber légèrement sa troisième partie du manga en ne faisant qu’une succession bête et méchante de combats entre manieurs lors de la grosse première moitié de la saison 3.
Mais il faut aussi remettre le contexte du magazine de prépublication dans lequel est publié Jojo’s Bizarre Adventure : Le Weekly Shonen Jump.
Le Jump est un magazine de prépublication shônen (pour jeunes garçons) basé sur le concept de nekketsu (se dépasser pour devenir toujours plus fort).
Araki a longtemps été contre ce système (comme on peut le voir dans les nombreuses scènes de gore qui parsème les premiers tomes) et il est clair qu’il n’a jamais vraiment eu l’intention de faire dans le genre shônen mais bel et bien seinen (du moins de nos jours celà paraît flagrant).
Download.jpg
Passé la première moitié de la partie 3, Araki sent une baisse d’intérêt chez ses lecteurs et n’a plus envie de faire de son manga un catalogue de combat, certes bien dessiné et avec de bonnes idées mais au final sans l’âme qui incarnait la série depuis ses débuts. (Il a même été forcé par ses lecteurs qui lui envoyaient des lettres de mécontentement de ressuciter un personnage en cours de partie… chose qu’il ne refera plus jamais par la suite ^^).
Il décide donc de tirer un trait sur ce concept de succession de combats bêtes et méchants destinés à transformer le héros de manga en un Grosbill et a affronter des méchants de plus en plus ridicules… (*kof kof, Naruto, kof kof Bleach, kof kof*)
Et c’est LA que dans la MÊME partie qui a vu naître le concept de STANDS on voit apparaître le concept de MINDGAME.
En effet, à partir de la deuxième moitié de la saison 3, les héros doivent utiliser leurs méninges pour battre des ennemis à priori invincibles car disposant d’une force inconnue.Un mauvais jugement et c’est la fin pour le personnage. Oui, contrairement à la première moitié de la partie 3, et à partir de ce moment là de la série, les héros peuvent mourir !
Fugo_e_purple_haze.jpg
Mais ce n’est pas tout, adieu l’esprit de chevalerie qui incarnait le début de la série et que l’on retrouve dans de nombreux combats de mangas, maintenant les héros n’hésitent pas à y aller à 4 contre 1, la faim justifiant les moyens et VICE-VERSA (voir son héros préféré se faire prendre en sandwich avec des pouvoirs A PRIORI totalement cheatés, croyez moi ça fait un coup !).
CHAQUE combat devient une véritable lutte pour la survie et l’être humain d’en face déploiera toute la jugeote et les moyens en son pouvoir pour SURVIVRE (quitte a faire des coups bas ou placer des pièges totalement putes).
Mais ce n’est pas tout. Comme je l’ai dit, les combats deviennent du mind game, et malgré l’infériorité numérique ou de puissance des personnages, ce n’est pas la force brute qui gagnera (même si elle apparaît terrifiante au premier abord et que l’un de nos compagnons a subi des blessures graves, voire en est mort) mais bel et bien la TACTIQUE.
Ainsi tous les mangas a succès actuels se basant sur un concept similaire de mindgame (Hunter x Hunter, Death Note) ont purement et simplement repris cette idée de « L’esprit humain est plus fort que tout » qui transpire a chaque page du manga de Hirohiko Araki.
24e0d58ba1fc03e53db49ef344cff46a1.jpg
Maintenant que la présentation générale de la série à partir de ce point à été faite et que les stands vous ont été introduits, il faut connaître deux ou trois autres choses sur les stands :
Tout d’abord ce nom de « stand », vient de l’anglais qui signifie « debout ». Les « Stands » sont appelés ainsi car la majorité d’entre eux se tiennent debout derrière leur porteur a attendre leurs ordres (certains stands pensent par eux-même et peuvent parler, mais ceux-ci sont très rares, la majorité peut seulement hurler un cri de guerre, repris en echo par son manieur).
Jojo_ora.jpg
Ensuite a chaque présentation de stand par Araki une fiche est fournie indiquant ses statistiques. Les statistiques d’un stand sont fixes et NE POURRONT JAMAIS ÊTRE MODIFIE.
500px-SexPistolsStand.png
Cela empêche donc les combats de Grosbill qu’ont pouvait lire à l’époque (ou encore de nos jours avec Naruto et Bleach en tête… quand je vous dis que vous ne pourrez plus jamais lire un autre manga sans trouver ça stupide c’est pas une blague ^^) .
De plus même s’ils se retrouvent face à des adversaires à priori faibles, sous-estimer son adversaire revient généralement à la perte du combat, et perdre un combat de stand revient généralement à mourir ou a être atrocement mutilé… vous êtes prévenus ;).
Là où encore une fois on retrouve l’influence de la culture occidentale sur Araki c’est dans les noms des Stands, passé la troisième partie de la série TOUS LES STANDS (et parfois manieurs) AURONT DES NOMS DE GROUPES (généralement de Rock, car Araki adore le vieux rock Anglais et Américain).
Ainsi mon stand préféré s’appelle Killer QUEEN et l’un de ses pouvoirs s’appelle ANOTHER ONE BITES THE DUST… Génie ? Mais oui je vous dit !
kira_e_killer_queen.jpg
Je ne vous en dirais pas plus sur les stands sinon qu’ils sont en grande partie pour le plaisir de la lecture de JoJo’s Bizarre Adventure, découvrir les pouvoirs des ennemis au prix d’une lutte acharnée entre manieurs et trouver un moyen de contrer ses pouvoirs par l’élaboration d’une tactique est extrêmement jouissif et je ne peux que vous souhaiter de retrouver ce plaisir à la lecture !
Attention toutefois à la saison 3 et ses premiers tomes qui font un peu catalogue, la suite devient BIEN BIEN BIEN meilleure !
KillerQueen.jpg
******************************************************
PARTIE 4 : JOJO et la FRANCE (je t’aime, moi non plus + méditations sur la série et son statut en France)
(ne lisez pas les commentaires car gros spoil très très très méchant, contentez vous d’écouter cette magnifique musique !)
Je vais vous avouer quelque chose, je connais Jojo depuis un article paru dans Animeland dans lequel ils présentaient le premier tome de Golden Wind (saison 5) et annonçaient que Tonkam reprenait l’édition après l’arrêt de l’édition chez J’ai LU … qui avait édité les 46 premiers volumes.
Depuis combien de temps je connais ? Ca doit grosso modo faire 6 ans…
J’ai toujours voulu lire la série depuis que j’ai lu cet article dans Animeland… seulement voilà Jojo est une série archi confidentielle tout simplement car le côté « série Z » des 5 premiers tomes (donc de la partie 1) n’a plu qu’à une très faible frange de la communauté française fan de mangas… Un intérêt que les chanceux ayant pu acheter les tomes de l’édition J’ai Lu entretiennent toujours. Mais voilà 6 ans que Jojo est édité par Tonkam et pas UNE SEULE FOIS je n’ai vu de tome en librairie.
Les vendeurs et mise en rayon de la Fnac (des 3 ou 4 que j’ai pu visiter en tout cas) ont l’air de cacher les tomes, sont peu formés voire ne connaissent même pas la série et n’ont pas l’air se s’y intéresser des masses, certains ayant lus les premiers tomes et ayant décroché à cause de cet aspect VOLONTAIREMENT cheap mis en avant par l’auteur (c’était un genre de film qu’il appréciait et qu’il souhaitait adapter avec cette partie).
Bref, Tonkam est-il en faute ? Je ne pense pas. Tonkam a eu le courage de reprendre au vol une série déjà boudée par la majorité des consommateurs de mangas et qui aurait pu tomber dans l’oubli abyssal des mangas délaissés par les « amateurs » de mangas (fan de Naruto et autres débil… joyeusetés sans saveur), ceux-ci ne cherchant pas à lire une centaine de tomes avant de s’y intéresser.
Mais c’est bien là le problème. Tout le monde (et même moi) vend JoJo comme une série ayant un lourd passé (25 ans a subsister dans un monde de concurrence pareil c’est dire de la qualité du manga) avec plus de 108 mangas et toujours en cours… Mais peut-être est-ce là le problème, personne ou presque ne prend le temps d’expliquer aux gens que la série a des parties bien distinctes avec des héros différents à chaque fois et des enjeux différents, que c’est presque à chaque partie un tout nouveau manga et que n’IMPORTE QUI peut lire telle ou telle partie indiféremment et avoir une conclusion propre et satisfaisante à sa partie, alors certes, certaines références manqueront à la lecture mais cela n’entâche en rien le plaisir, au contraire, celà donne un background énorme à la série et donnera éventuellement envie de lire les autres parties.
Bref, ce que l’on peut réellement reprocher à Tonkam, et J’ai LU en son temps c’est cette mauvaise communication avec les libraires et magasins tels que la FNAC, de ne pas avoir su cerner la série suffisamment bien, d’investir dans d’autres séries quitte à s’endetter plutôt que de croire dans le potentiel de celle-ci alors qu’elle est toujours dans le top 5 des mangas les plus vendus au Japon aux côtés de One Piece, Naruto (encore), Bleach (encore), et j’en passe.
Mais alors, vous vous dîtes, à quoi ce dossier massif peut-il bien servir alors qu’on a aucune chance de trouver les mangas en magasin ? Et bien c’est simple… je crois au pouvoir des mots. Je suis actuellement en études dans l’informatique, le milieu des médias et de la communication et j’ai vu ce qu’une personne peut faire avec des mots et ce qu’elle peut faire sans communiquer. L’échec de Jojo est clairement dans la deuxième catégorie. Une mauvaise pub et un produit peut sombrer dans un oubli injuste juste à cause de certaines personnes incompétentes dans ce domaine (ce n’est pas une critique gratuite sur J’ai LU ou Tonkam, ces personnes sont très compétentes dans leur domaine mais clairement pas sur la communication).
Je crois que si vous êtes arrivés jusqu’ici dans mon article c’est que j’ai réussi à vous prouver quelque chose, que j’ai attiré votre intérêt… alors je vais vous dire un secret, sans démagogie : La seule manière pour que JoJo fonctionne vraiment en France c’est que vous achetiez les tomes…
Attention, je vous dit pas de vous endetter ou quoi que ce soit, clairement les tomes que je n’ai pas et qui ne sont dispos qu’à 130€ sur amazon (oui, il y en a qui se touchent vraiment la nouille sur les éditions J’ai LU) je ne vous dis pas de les acheter, téléchargez les si vous le voulez, faites vous les prêter par un pote ou attendez l’adaptation animée ou que sais-je, mais je parle bien de ces tomes que Tonkam tente (apparemment en vain) de vendre, ces tomes que Tonkam passe son temps et son argent à traduire, ces tomes sont la réedition de la Partie 3 et qui est considéré par une large frange des fans comme une des meilleures de la série (même si je vous ai déjà donné mon avis là-dessus).
Ces tomes de Steel Ball Run, ma partie préférée de JoJo qui se retrouvent sur la sellette nonobstant leur superbe qualité scénaristique, les choix couillus de l’auteur et les dessins magnifiques…
Oui c’est injuste et pourtant vous pouvez régler ça en achetant DE TEMPS EN TEMPS
(je dis pas de les acheter tous d’un coup même si ce serait formidable… personnellement je me suis pris les 3 premiers tomes de golden Wind sur Amazon et j’ai été tant subjugué que j’ai acheté toute la suite + la partie 6 en moins de 2 semaines) un tome sur amazon ou sur le site de Tonkam ou n’importe où ailleurs pour permettre une nouvelle chancede communication sur la série, une communication qui se transmettrais de bouche à oreille et qui réussirait à faire obtenir à la série une attention médiatique au moins aussi forte que Naruto qui, on le voit bien maintenant, a simplement volé son succès sur quelques idées de départs intéressantes et extrêmement mal amenées…
Vous pensez que je suis un rêveur optimiste ? Vraiment ? Peut-être bien que je le suis… peut-être… mais j’ai aussi le rêve qu’un jour on voit ce genre de chose un peu plus souvent :
Ce que je trouve formidable ce n’est pas tant qu’un enfant soit intéressé par une série que je considère aussi intéressante pour un adulte (le père de l’enfant a bien précisé avoir caché toutes les scènes violentes du manga).
C’est cette passation de flambeau, se dire d’une oeuvre qu’elle peut être inter-générationnelle et que l’on peut échanger avec différentes personnes d’âges différent sur un même sujet donné sans craindre de se faire huer pour ses goûts ou son orientation sexuelle (combien de lecteurs de Jojo se sont vu insultés par des propos discrimants et homophobes juste parce qu’ils lisaient ce manga ?).
L’auteur à réussi le pari de rendre des choses « anormales » acceptable par tout le monde (le monde se référant bien sûr aux lecteurs), après tout le manga s’appelle « Jojo’s Bizarre Adventure », pourquoi ne pourrait on pas voir un « méchant » (le concept de bien et de mal est TRES ténu dans Jojo’s bizarre Adventure) se balader avec des coeurs partout ? Pourquoi les héros doivent-il forcément être des tueurs sans pitié et assassiner l’ennemi de leurs partie (les fins de l’arc 4 et de l’arc 7 sont tellement magnifiques de ce point de vue là)?
Pourquoi n’aurait-on pas le droit de se prendre à avoir des rêves et des ambitions plus grandes que ceux que la cruelle réalité ne nous permet (cf : aspirer a une vie tranquille (Kira)).
Bref, Jojo est rempli de questionnements IMPORTANTS sur la vie et sur ce que nous voulons en faire enrobé d’aventure, de mysticisme et d’amitié, tout en étant rempli de bravoure, de drames et de choses bizarres.
Pourquoi Jojo ne marche-t’il pas en France et dans les autres pays alors que c’est un carton au Japon ?
Je ne pense pas que celà soit dû à ses thèmes ou même à ses graphismes (certaines sont certes rebutés par les dessins, mais la majorité des personnes que je connais sont intéressés par ce trait inhabituel et bizarre).
Je pense que les gens sont juste coincés dans leurs carcans littéraires et visuels, qu’ils ne pensent pas qu’un auteur ait le droit de dessiner par envie, par soucis d’esthétisme. Jojo est un manga expérimental, il peut sembler imparfait pour certains mais jamais personne n’aura atteint un tel point d’expérimentation tout en conservant la même envie de dessiner comme au premier jour qu’Araki a développé lors de ces 25 dernières années.
D’ailleurs rares sont les personnes à présenter aussi bien à 50 ans après avoir passé un rythme infernal de plus de 55heures de travail par semaine pendant 25 ans non stop :
Unholy_Crab14b7737bd37ea0.jpg
Comment on en arrive là a plus de 50 ans, et 30 ans de métier ? C’est simple : savoir garder sa part d’enfant, pouvoir être étonné de tout et ne jamais être blasé de la vie. Être blasé de la vie c’est la fin…
Être comme cet enfant de 3 ans à qui son père fait découvrir la série et pouvoir rester émerveillé de chaque instant que la vie nous offre.
D’ailleurs le BUT de la série c’est, et je reprend directement Araki en disant celà :

« Je dessine JoJo sur le thème de « l’hymne à la vie », « la grandeur de l’être humain ». Je tiens à ce que mon héros aussi vienne à bout des dangers sans recourir à des machines ou la technologie, mais au moyen de son propre corps. C’est parce que je suis de l’avis que les sciences ne font pas forcément toujours le bonheur de l’homme. »

Pour conclure cette partie IV qui était la plus sérieuse de tout le dossier(un peu comme dans Jojo en fait ^^) voici la phrase de fin :
« ARRETEZ D’ÊTRE COINCE DU CUL !!! »
*****************************************************
PARTIE 5 : JOJO la série Animée (avec 25 ans de retard) et le jeu vidéo sur PS3
Je viens d’en parler mais il y a eu une série récemment (depuis octobre 2012 précisemment) adaptée depuis la partie 1 des mangas par le studio David Production. Un trèèèèès petit studio, j’ai eu l’occasion de voir une interview dans leurs locaux et non seulement ils ont réalisé le dessin animé dans une boîte de sardines mais en plus ils sont moins d’une dizaine O__O . Bref que penser de cet animé ? Je ne dirais qu’un mot : JoJo.
Ils ont parfaitement su adapter le style vieux de 25 ans de Araki et le remettre au goût du jour sans dénaturer l’oeuvre. L’adaptation est extrêmement fidèle, je veux dire, vous prenez un tome, vous tournez les pages en même temps que passe l’anime et bim, c’est comme si c’était un manga avec des couleurs.
Et c’est d’ailleurs bien là que le bas blesse : Le studio étant assez pauvre (dans tous les sens du terme) il ne peut pas se permettre des scènes d’actions digne d’anime comme Shingeki no Kyojin (« L’attaque des titans »).
Mais quand on lit Jojo ou que l’on regarde jojo on s’en fout un peu que l’animation soit de qualité, ce qu’on veut c’est une bonne adaptation (elle l’est), des Seiyuus au top (ils le sont), des musiques énormes (elles les sont, écoutez donc un peu celles de la partie IV du dossier ou encore celle-ci :
)
Bref,ce qu’on veut du Manliness, du vrai, on veut une transcendance de l’être Humain, quelqu’un capable de dépasser ses limites, mais avec des forces et des faiblesses, une part sombre mais aussi profondément bon et c’est Joseph Joestar qui nous l’offrira lors d’une deuxième saison (à partir de l’épisode 10 jusqu’à la fin du 26ème épisode) totalement magistrale d’un bon à l’autre.
Des choix de couleurs « Bizarre » (la marque de fabrique de la série, à certains moments on se croirait devant un anime de Shaft (Bakemonogatari, etc…)), des musiques au top et des openings totalement énormes et devant lesquels on se surprend à chanter. TOUT est bon dans l’anime et seuls les fans les plus grincheux trouveront quelque chose à redire.
Pour le nouveau venu dans l’univers de Jojo ce dépoussiérage lui permettra de profiter de graphisme contemporains et de mieux s’imprégner dans l’univers sans rechigner et ainsi de passer directement à la troisième partie en manga (en attendant une suite peut-être cette année de l’anime, car le studio a pris une pause et s’est attelé à un autre projet (Neptunia) pour se faire un peu de thune pour s’acheter à manger… vu qu’ils sont pauvres… très pauvres (c’est même pas une blague, ça me désole vraiment leurs locaux)…)…
Néanmoins l’avenir de l’anime n’est plus aussi sombre qu’il le semblait en début de cette année car les Blu-Ray ont l’air de se vendre comme des petits pains au Japon (sachant qu’un Blu-Ray ~ 70€ et qu’il y a 10 coffrets blu-ray ~700€ juste pour 26 épisodes O__o).
On va peut-être avoir de la chance et voir la saison 3 avec de meilleurs graphismes (croisons les doigts ^^).
Passons maintenant au Jeu – vidéo sur Ps3(UNIQUEMENT), sorti fin Aout 2013 (a noter qu’AUJOURD’HUI 19 SEPTEMBRE 2013 ON A EU UNE ANNONCE COMME QUOI LE JEU SORTIRA EN OCCIDENT EN 2014 !!!).
C’est beau heiiiiiiin ? *ç* Je m’en lasserais jamais ! A noter que ce n’est pas la vraie musique d’intro du jeu mais un montage totalement parfait avec la musique du deuxième opening de la série).
JOJO ‘s BIZARRE ADVENTURE ALL STAR BATTLE = FIGHT !!!
jojo-s-bizarre-adventure-51209f21add86.jpg
L’édition collector totalement FABULOUS que votre serviteur a reçu la semaine dernière… l’ouvrir après plus de 7 mois d’attente (temps que j’ai mis entre le moment de la commande et la livraison :3)
Maintenant que vous êtes un peu familier avec l’univers, du moins je l’espère, on va pouvoir vous présenter ce jeu de CyberConnect 2, les malades mentaux derrière les jeux Naruto qui sont des fans totalement tarés de Jojo (ils vivent et parlent de Jojo comme moi en pire 🙂 un aperçu ? :
cyberconnect2-hiroshi-matsuyama-500x375.jpg
(Hiroshi Matsuyama, un pur taré comme on en fait plus qui est cosplayé en Kishibe Rohan, le personnage le plus pimp de Araki (je le kiiiiiiiiiffe <3))).
Le but du jeu ? FAAAAAANSERVICE !!
Un jeu fait par des fans, pour des fans. ET CA MARCHE, précommandé à plus de 50000 exemplaires et avec 400000 exemplaires vendus la première semaine !
Le mode Scénario ? Il sert juste à débloquer les personnages (que des images fixes et du texte entre les combats, mais c’est quand même fun pour le fan).
Le mode Campain ? Une vaste blague le jour de sa sortie qui a valu au jeu d’être underrated 30h seulement après sa sortie (alors qu’il avait reçu un 40/40 de la part de Famitsu).EN effet le but c’est de débloquer les innombrables costumes et couleurs des personnages autour d’un mode pseudo RPG assez sympa sur le papier seulement CC2 a instauré un système bâtard de Free To Play dans ce mode. En fait on a une batterie avec différentes charges, quand toutes les charges sont usées et que la batterie tombe a plat on doit soit attendre 30 MINUTES pour qu’UNE CHARGE se recharge, soit passer à la caisse via le PSN … oui ce n’est pas une blague… heureusement suite aux critiques virulentes et à l’ultra underrated sur Amazon.jp et tous les autres sites de vente en ligne, CC2 a rectifié le tir en offrant un dlc (celui de Fugo Pannacotta un personnage de la partie V : Golden Wind) et en raccourciçant la durée de régénération d’une charge de 30minutes à 5 minutes d’attente.
Bref excepté ces petits défauts on pourra aussi râler sur les dlcs qui sortent toutes les semaines (et sont payants) pour obtenir de nouveaux personnages.
Sachant quand même que le roaster de base est déjà pas mal fourni (une trentaine de personnages) et qu’il y a potentiellement (si on analyse tous les dlc a venir) 50 personnages au total dans le jeu.
Au niveau des coups qu’est-ce que ça donne ?
Je vais vous rediriger vers le wiki fr qui en parlera certainement mieux que moi :
Grosso modo il y a 3 types de personnages : les Hamon users/Ripples users/Manieurs d’Onde qui correspondent aux parties 1 et 2; les Manieurs de Stands qui eux concernent les parties 3 à 8 (sauf 7), et les chevaucheurs de chevaux (partie 7).
findus-cheval.jpg
Pour activer chacun des styles une seule touche : R1 (sur manette ps3).
Et on fait tourner tous les combos autour de cette touche (ou pas).
Bref c’est assez intuitif, cherchez pas a vous compliquer la vie comme avec un Guilty Gear, le jeu est clairement pas fait pour ça, amusez vous entre potes et jouez en ligne contre la communauté française de Jojo (les japonais vont vous violer trois fois avec des tentacules si vous tentez le online contre eux 😉 ).
Bref, est-ce que je vous conseille le jeu ? OUI clairement, fan de Jojo ou pas, tout le monde (et par monde j’entends : « quiconque aura lu l’intégralité de ce dossier ») prendra son pied sur ce jeu et aura son petit chouchou. Parfois même un personnage que vous n’auriez jamais pensé kiffer à jouer (genre mon Josuke est tellement op que je suis tombé amoureux du perso du manga alors qu’avant je le trouvais juste trop cool :3 ).
Josuke_asb.png
Après Est-ce que vous devez acheter la version japonaise ou attendre un peu ? Clairement si vous n’êtes pas un fan ultra hardcore comme je le suis (s’acheter l’édition collector du jeu 7 mois avant sa sortie je pense qu’on peut presque pas faire pire ^^) vous POUVEZ attendre. Qui sait, peut-être que la version européenne contiendra tous les dlc de base ? En tous cas vous pouvez être sûr que je la prendrais aussi quand elle sortira.
D’ici là,pour ceux qui ont déjà craqué, vous pouvez vous mesurer contre mon Josuke avec mon identifiant japonais :
GiornoExperience‘ (sans les  »).
********************************************************
PARTIE 6 : CONCLUSION + REFERENCES
J’ai globalement tenu mon pari en parlant de tout ce que je connaissais sur Jojo et j’espère vous avoir fait découvrir une nouvelle perle chère à votre coeur comme elle le fut pour moi. Pour finir, même si j’en ai légèrement parlé au long de l’article, les mangas qui sortent de nos jours et même les jeux ont plus ou moins copiés ou recrées à leurs sauces des évènements et idées originales de Araki (Hunter x Hunter, Death Note, Persona, Bleach, Shaman King, One Piece (le concept de pouvoir unique et nominatif).
Il est a noter que je n’ai pas parlé du jeu sur Xbox Live et Psn nommé Jojo’s Bizarre Adventure HD (ou Heritage of Future) car je ne connais pas très bien le jeu n’y ayant quasiment jamais joué (même si je le possède). Ni parlé des OAV de 1993-2000 seule adaptation animée de la série avant celle de 2012 car c’est un gros mic-mac a expliquer et que j’ai déjà plus de 40 pages sur Open Office pour ce dossier, donc je pense que je vais me calmer un peu…
Pour conclure voici quelques sites à visiter absolument :
TONKAM :
KEN BOGARD (Stream) :
ET enfin deux sites sans lesquels je n’aurais pu compléter ce dossier en seulement 6 heures (xD):
JOJO’s BIZARRE ADVENTURE WIKI :
JOJO’s BIZARRE ADVENTURE FRANCE (site + Forum):
site : http://www.jba-france.fr/ (remerciements a LeColombien pour sa passion et dévotion envers Jojo ! Merci à Fukkatsu,Daimos, did092, Alaeffar et autres comparses de passion pour permettre de continuer à suivre cette série – Anime + Jojolion )
(nom d’utilisateur = Giorno Experience).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s