Blood + – Partie 1 – (Episodes 1 à 25)

(Partie 1) – BLOOD + : L’anime sur les « Vampires » qui tâche.

(attention je ne parlerais ici que des 25 premiers épisodes, la seconde partie sera traitée ultérieurement)

https://i2.wp.com/i307.photobucket.com/albums/nn302/animecomments2008/submitted/206.jpg

Introduction

Et bien aujourd’hui après une bonne semaine de révisions et de partiels, j’aimerais vous parler de mon dernier coup de coeur anime (il était temps), j’ai nommé : Blood +.

Alors avant tout, vous devez savoir que Blood + est une adaptation d’un film d’animation sorti dans les années 2000 par le studio IG (Ghost In The Shell, etc…), son nom ? Blood The Last Vampire, un film très court (48 minutes) qui nous raconte l’histoire de Saya, une vampire -la dernière « originelle »- qui lutte contre des démons vampiriques dans un japon post-seconde guerre mondiale sous la régence des USA et peu de temps avant la guerre du Vietnam. Dans le film on apprend que Saya travaille pour le gouvernement américain et qu’elle est la seule à pouvoir exterminer les Chiroptères, ces fameux démons vampiriques.

(un trailer qui donne envie)

Le film à très vite remporté tous les suffrages, rencontrant des critiques dithyrambiques un peu partout, le seul défaut pointé étant sa courte durée qui empêche de vraiment comprendre le personnage de Saya et de s’attacher à elle. 

Chose corrigée par la suite avec l’adaptation animé en 50 épisodes qu’est Blood+ sorti en 2005 et toujours dirigée par le studio d’animation IG !

Pourquoi parler maintenant d’un anime sorti il y a plus de 6 ans ? C’est bien simple, 2011-2012 sera l’année de son apparition en France par le biais de l’édition dvd de Black Box et de la collection Gold de Déclic Image:

link

https://i1.wp.com/www.declic-collection.fr/dc/images/new_collection_gold/visuel/1.jpg

BLOOD+ – Episodes 1 à 25

L’Histoire:

 

  (Purée, cet opening est tellement COOL ! <3)

 

Saya Otonashi est une jeune lycéene d’Okinawa qui mène une vie tranquille auprès de sa famille adoptive mais qui semble avoir perdu la mémoire de sa vie avant son adoption.

Malgré une maladie qui l’oblige à se faire régulièrement transfuser elle s’entraîne sérieusement pour une compétition de saut en hauteur.

Mais un soir, une monstrueuse créature appelée Chiroptère l’attaque et Saya assite à l’intervention inattendue d’un mystérieux allié.

Surgissant d’un passé oublié il va l’amener à faire ressurgir la guerrière qui sommeille en elle…

(cf : résumé du coffret Black Box)

Bon, je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler mais l’histoire va faire d’immense bonds en avant après les 3 premiers épisodes un peu mou, les personnages sont TRES travaillés et tous cools (même, et surtout, les antagonistes ce qui est très appréciable).

Je ne vous cache néanmoins pas que la première partie de la série n’invente pas la poudre, mais à le mérite de ne pas réinventer le four (ce n’est pas du réchauffé pathos), elle demeure très agréable à regarder et on se prend de passion pour la quête de Saya : Tuer tous les Chiroptères.

Malgré des débuts un peu lents et des ennemis très manichéens, on va rapidement avoir affaire à des ennemis retors, dont les intentions et convictions sont incertaines. Et très vite on ne saura plus si les alliés sont vraiment ce qu’ils disent ou si les ennemis sont réellement si mauvais.

Les coups de théâtre vont s’enchaîner à un rythme effrené et la narration éclatée en plusieurs groupe va être particulièrement brillante. On va voir un road trip sanglant se dérouler tout autour du monde, du Japon au Vietnam, en passant par la Russie et la France on va beaucoup voyager !

Et bien vite les cliffhangers vont être particulièrement haletants nous laissant carrément sur le cul (mon dieu, la fin de l’épisode 23 !)

Bref de la grande japanimation assurée par le studio IG qui cède un chara design plus consensuel que celui du film au profit d’une histoire vraiment prenante, des personnages travaillés et charismatiques et des scènes d’actions effrenées et superbes (malgré leurs courte durée).

(et pour ceux qui se demandent, le coffret de Black Box est extremement bien soigné, et avoir l’occasion de posséder un tel coffret digipack contenant 25 épisodes pour seulement 16€, je pense qu’il n’y a pas meilleur alternative au piratage que cette collection gold, contrairement aux coffrets Kazé totalement abusés avec seulement 9 épisodes pour 50€ et pour une toute aussi bonne traduction).

Personnages : 

Saya Otonashi :

https://batora07dotblog.files.wordpress.com/2012/01/20a76-chara_saya.gif?w=274&h=320

Jeune fille dynamique, elle est arrivée à l’école de la base militaire il y a près d’un an.

Son père l’aurait confiée à la famille de Kai qui l’a accueillie comme si elle faisait partie de sa propre famille. Obligée d’aller fréquemment à l’hôpital pour des transfusions sanguines, elle souffre aussi de la perte de sa mémoire.

En réalité Saya est un être dôté de grands pouvoirs  de combat et de régénération.

Luttant contre les Chiroptères, elle est la seule arme au monde qui peut les vaincre : La mémoire lui revient peu à peu, au goût métallique du sang.

(cf livret du coffret Blackbox)

 

Mon avis : Saya est un personnage très intéressant et l’on prend énormément de plaisir à découvrir son passé au cours d’un Road Trip passionant. Saya à beaucoup de faiblesses et la réminiscence de son passé la rend de plus en plus fragile et contrôlable par les différentes factions.

Kai Miyagusuku :

https://i1.wp.com/www.sonymusic.co.jp/Animation/blood-tv/introduction/chara/chara_kai.gif

Jeune lycéen, il faisait partie de l’équipe de baseball avant de tout arrêter d’un coup suite à une blessure à l’épaule.

Combattif et belliqueux, il fait office de frère pour Saya dans cette famille d’adoption.

Il ne supportera pas son impuissance face aux forces qui s’opposent à Saya.

Prêt à la suivre partout, il abandonne sa vie d’avant, ses amis et sa maison pour embarquer dans la Red Shield (Organisation qui à recrutée Saya) avec son frère Riku.

Tous deux étant les seuls à permettre à Saya de se contrôler quand elle est prise d’une frénésie de violence.

Mon avis : Ah ! Kai ! Probablement mon personnage préféré, je me retrouve beaucoup en lui et son caractère est vraiment bien travaillé dans la série. Il aura un rôle de plus en plus important au fur et à mesure des épisodes.

Riku Miyagusuku :

https://i2.wp.com/www.absoluteanime.com/blood+/thumbs/_riku-gif.jpg

Petit frère de Kai, il est le plus jeune de toute la famille. Malgré cela, il endosse à lui-seul le rôle d’entretien de la maison, ainsi que celui de cuisinier. Suite aux évènement conduisant au réveil de Saya, toute sa vie est chamboulée : il suit alors son frère Kai à la recherche de Saya.

Il semble également pouvoir entendre les plaintes des chiroptères, normalement inaudibles pour le commun des mortels.

Mon avis : Riku paraît assez peu dans les épisodes au début mais vers le milieu de la première partie il commence à avoir un rôle plus développé ce qui n’est pas pour me déranger; ce personnage étant vraiment attachant 😀

Haji :

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS_kc-9z9o465o5166fHp67bckf_mn8DQ1-KJM84UKjTwjsNqMWZn7nTg9P

Violoncelliste, il est à la recherche de Saya depuis de nombreuses années.

Depuis son réveil, il a réussi à retrouver sa trace. Doté d’une main de Chiroptère, il bénéficie de pouvoirs surhumains sans se défaire de sa nature humaine.

Aide indispensable de Saya dans les combats contre ses ennemis, il est celui qui porte sa lame et pare les coups via l’étui métallique de son violoncelle servant de bouclier. Par sa dague, il se fait verser le sang de la main afin de le faire boire à Saya : cela permet à cette dernière d’accéder à un plein contrôle de ses facultés de combattante.

Mon avis : Haaaaaaaaaaaajiiiiiiii

C’est LE perso trop cool de la série, froid et distant il parle très rarement mais quand l’acier des combats fait rage on sait que l’on peut compter sur Haji pour nous sortir du pétrin.

Son histoire est évoquée très tardivement dans la première partie, quasiment dans les derniers épisodes mais elle est absolument géniale et développe admirablement bien un personnage quasiment muet.

Bon, je ne spoilerais pas les autres personnages pour vous faire la surprise, sachez que les ennemis et autres alliés sont aussi vraiment très intéressants et réservent pas mal de surprises.

Musique Maestro (OST + Op/ending)

 

(Oui, on peut le dire sans se tromper, Blood+ est la série qui possède les meilleurs openings, on ne peut pas en dire autant des endings malheureusement) 

Parlons un peu musique, Blood+ n’a pas à rougir face aux autres productions japanimes, possédant parmi les meilleurs openings de séries, et une Ost réalisé par Mark Mancina compositeur de nombreux blockbuster américains (Speed, Bad Boys, ainsi que Frère des Ours dans un autre registre) les musiques sont également l’un des nombreux point fort de cette production.

Voici quelques unes de ses compositions pour Blood+ :

 

Une de mes musiques préférée de la série, utilisée avant les combats pour faire monter la tension :

 

 

Une autre piste excellente et souvent utilisée dans la série dans les moments tragiques :

 

Bon maintenant que je vous ai convaincu de la qualité de cette série et de son aspect musical particulièrement travaillé j’aimerais parler du point négatif selon moi : Les endings.

Et plus spécialement l’ending numéro 2 qui est un anti-cliffhanger, alors que l’épisode se finit en boucherie et que l’on attend la suite avec impatience et que l’on frétille sur place on a droit à ça :

 

 

(Sérieusement ? NAAAAAAAAAN Pourquoi ??? Musicalement c’est pas trop moche mais ça n’a RIEN A VOIR AVEC TOUS LES EPISODES dans lesquels l’ending passe.)

Bon sinon le premier ending est assez plaisant à regarder et les images (magnifiques !) correspondent bien à l’ambiance de la série, la musique un peu moins mais reste très plaisante à écouter :

 

Pour les openings, inutile de revenir dessus, ils sont magnifiques et correspondent absolument à l’ambiance de la série (sombre pour la première partie avec les épisodes 1 à 12 et très coloré pour les épisodes 13 à 25 qui représente très bien les changements de paysage du  road trip de Saya).

Opening 1 : 青空のナミダ (Aozora no NAMIDA) par Hitomi Takahashi (Épisodes 1-13)

Opening 2 : SEASON’S CALL par HYDE (Épisodes 14-25)

Voilà, j’espère que cet article vous aura donné envie d’en découvrir plus sur la série, ayant été volontairement très discret sur le scénario excellent pour ne pas vou spoiler le plaisir de la découverte 😀


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s