Un nouveau souffle venu du secteur du Doujin ? Nos artistes ont du talent !

Le renouveau du doujin se fera-t’il par le secteur pro’ ?

 

Un petit billet qui va parler SERIOUS BUSINESS ici et notamment de mes auteurs doujins préférés qui se sont recyclés dans le secteur professionel, et quoi de mieux pour cela qu’une musique de circonstance ? :

 

 

 

 

Dans un premier temps laissez-moi expliquer aux deux du fond ce que je considère comme le secteur Doujin Français. C’est avant tout l’appellation que j’utiliserais pour parler de tout ce qui touche au milieu du secteur « amateur » de la bd/manga, celle que l’on trouve de plus en plus dans les conventions françaises  d’otaku (Japan Expo, Comic Live, etc…).

 

Un véritable secteur s’est développé ces dernières années et beaucoup des sorties récentes (et à succès) de ces derniers mois sont issues de ce milieu amateur.

 

* Où l’on va parler un petit peu des cadors du secteur :

 

Des exemples ?

 

https://i1.wp.com/www.manga-news.com/public/images/series/Memento-mori-rann-tonkam.jpg

 

 

Et bien le dernier en date est probablement Memento Mori sorti chez Tonkam, une oeuvre à mi-chemin entre La Belle et la Bête et Pandora Hearts réalisée par Rann Autechaud (Rann-sama pour les intimes :3), talentueuse dessinatrice révélée via Deviant Art – le site communautaire des artistes qui partagent leurs créations – et qui commence à bien percer dans le milieur (que ce soit amateur comme professionnel). On peut retrouver également Bory (du même cercle de fanzinat que Rann : Scythe) qui à sorti une oeuvre qui mixe un petit peu tout (light novel, roman, jeu de piste) Chloé and the Dark light édité par Soleil.

 

https://i2.wp.com/shinkei.free.fr/DarkLight2.jpg

 

Mais ce n’est pas tout, Kiri issue du secteur du fanzinat et qui s’est déjà faite remarquée par Philippe Cardona (pour Sentaï School), est désormais depuis plus de deux ans co-créatrice d’une rubrique humoristique dans l’imposant mook IG magazine (Ankama) : Haut Bas Gauche Droite et qui sortira dans le courant de l’année une co-création nommée Mythos.

 

https://i0.wp.com/download.gameblog.fr/images/jeux/0/IG_Mag_BD_Hors_Serie.jpg


Parlons aussi de Dara avec la sortie prochaine du tome 3 de Appt.44 (Ankama) un sympathique « global manga » au dessin vraiment stylisé qui s’était d’abord illustré dans le collectif de fanzinat Onigiri,

 

https://batora07dotblog.files.wordpress.com/2011/12/0e7a4-ocre_num25c325a9ros2bcopie.jpg?w=458&h=648

 

 

 

ou encore Raf, l’auteur de Debaser (Ankama) qui lui aussi provient du secteur amateur. 

 

https://i0.wp.com/staticgz.ankama.com/ankama-editions/www/img/univers/debaser1.fr.jpg

 

On peut également parler de Charln qui s’est fait embauchée pour décorer le Manga Café de Lyon.

https://i1.wp.com/charln.cowblog.fr/images/hinatakissachibipcowcopy.png

 

* « POURQUEWAAAH ? POURQUEWAAAAAAAH ? » -Le père de Stan dans South Park

 

 

Après ce rapide interlude venons en maintenant aux raisons du succès de ces auteurs issus du fanzinat/doujin et de cette montée en puissance de sortie « officielles » de leur part. 

En fait, c’est très simple le public des conventions est généralement friand de ce genre de production qui lui donne une raison concrète de revenir à la prochaine convention (acheter le prochain numéro du fanzine/doujin) et d’avoir un contact direct avec les auteurs, il peut parler avec eux de la direction prise par leurs séries, des personnages etc… chose qui est vraiment beaucoup plus rare avec les autres auteurs de bd. Et puis il y a aussi cette sorte de relation de connivence entre l’auteur et son public, surtout lorsque les oeuvres sont imprimées en quantités plutôt limitée.

Mais passer du secteur du doujin à un secteur plus pro est aussi la quasi-certitude de récupérer ses lecteurs de doujins + de nouveaux lecteurs… Ah ! Ben c’est tout bénéf’ en fait !


D’une part les auteurs gagnent l’argent via leur première création « officielle » grâce à des lecteurs curieux qui voient les nouveautés en magasins et d’autre part l’argent des lecteurs des doujins, étant donné que généralement ces FANS ont la PASSION et qu’ils suivent le blog/site/deviant art de leur artiste préféré depuis plusieurs mois/années/siècles/millénaire/pommes/j’aisoif/ rayez la mention inutile. Donc ils sont préparés à l’achat et la réussite de l’auteur devient quasi-certaine (oui on n’est pas à l’abri d’un flop).


Bref, commencer par le secteur du doujin n’est pas seulement bénéfique en terme de ventes, mais il peut aussi montrer le métier et l’auteur-amateur peut tout de suite voir si ce genre de vie lui plaît… Il y a beaucoup moins de risque de voir une série inachevée paraître dans les bacs parce qu’un auteur s’était rendu compte que cette vie ne lui plaisait pas…Le doujin, c’est bien, c’est bon, ça rend beau, ça fait blanchir vos habits et en plus ça vous donne une raison de faire sortir votre popotin à des conventions et de vous sociabiliser avec une foule de monde sympa…


Et après il y en a qui osent dire que les otaku sont les raclures de la société, nan mais je vous jure !

Petit tour d’horizon des artistes cités dans cet article :

Rann Autechaud (Rannsama):

Site = PoisonCage : link

Deviant Art = link

Pour acheter ses doujins : link

Bory:

Site =Scarlet Butterflies : link

Deviant Art = link

Rachelle « Kiri » Zimra :

Site = Zimra : link

Deviant Art = link

Dara:

Site = ThirstyDarax : link

Deviant Art = link

Raf:

Site = Calm Like a Bomb : link

Charln

Site = Du sushi coloré : link

Deviant Art =   link

Enjoy !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s